La magie de Noël

Sans titreLa fête de Noël, dont le nom dérive du latin natalis (naissance), célèbre l’incarnation de l’enfant Jésus sur la terre. Aucun texte n’en donnant la date – Luc et Matthieu, les deux évangélistes qui évoquent la naissance du Christ, n’en précisent ni le mois, ni le jour –, l’Église de Rome était libre de la choisir. Vers le milieu du ive siècle, elle fixera cet événement au 25 décembre, date du solstice d’hiver dans le calendrier julien. Le dies natalis solis invicti, ou « jour de naissance du soleil invaincu », auquel on avait associé la naissance de Mithra, divinité solaire d’origine perse particulièrement vénérée des légionnaires romains, devint aussi le jour de la naissance du Christ, auquel on associa la « lumière du monde ». Du Moyen Age au xixe siècle, parallèlement à sa liturgie, la période de Noël constitue un temps fort des croyances et pratiques magiques dont une grande partie échappe au christianisme.

Extrait du Dictionnaire de la France mystérieuse

Comments are closed.