Petit lexique des superstitions de Noël

Livre épuisé.

Pour tout savoir sur les superstitions qui ont accompagné la fête de Noël, et dont la plupart sont à l’origine de nos traditions actuelles.Depuis la nuit des temps, la période du solstice d’hiver a fait l’objet de fêtes et de cérémonies religieuses en l’honneur de la renaissance du soleil.
C’était à Rome la fête des Saturnales, celle de la naissance du dieu Mithra, le 25 décembre, ou encore chez les peuples du Nord, la fête de Jul au cours de laquelle on honorait les dieux.
Aujourd’hui encore, en Occident, Nöel reste la fête qui fait l’objet du plus grand nombre de rites. Le sapin et ses décorations, la crèche et ses santons, le réveillon et ses plats traditionnels, dont la bûche qui le clôt, le Père Noël et ses cadeaux, sont autant de rituels qui se transmettent de générations en générations.
Certains sont très récents, tels le Père Noël qui prend au XIXe siècle la place d’un Saint-Nicolas qui a bien mérité sa retraite, lequel avait lui-même pris la place du dieu nordique Thor ; d’autres, sont très anciens, mais ont changé de nature, tels la bûche qui est passé de l’âtre à la table ; d’autres enfin ont peu à peu disparu.
Mais tous portent en eux leur lot de superstitions rappelant que la nuit de Noël, la plus longue de l’année, fut longtemps celle des merveilles et de la magie.