Poltergeist et autres maisons hantées

On regroupe aujourd’hui sous le terme Poltergeist (de l’allemand poltern, faire du bruit, et Geist, esprit) toute une série de phénomènes inexplicables qui se produisent dans les maisons. Il peut s’agir du bruit de coups ou de sons plus élaborés, de l’agitation, de la projection ou du déplacement d’objets parfois très lourds, de jets de pierres et autres matériaux à l’intérieur d’habitats clos ou sur leurs toits ou leurs façades. Dans nombre de cas, la manifestation est multiple et emprunte plusieurs de ces formes à la fois.

Si le mot Poltergeist, déjà en usage en Allemagne au xvie siècle, est bien pratique pour regrouper ce type d’événements étranges, il sera tardivement utilisé en France. En effet, jusqu’à la fin du xixe siècle, on parle de maisons hantées, d’esprits frappeurs, de lutins tapageurs, d’agissements diaboliques, en fonction de l’origine que l’on attribue à ces fauteurs de troubles.

Les jets de pierres et autres matériaux représentent la forme la plus curieuse de Poltergeist et c’est sur ce type particulier de poltergeist que je travaille actuellement, après avoir réunis plus de 100 cas du Xe au XXe siècle.

Récits de poltergeist et autres maisons hantées

Les premiers récits de la série qui va s’enrichir au fil des jours…

1849 – Mystérieux jets de pierres dans la rue des Grès

Récit publié par Jean-Eudes de Mirville dans son ouvrage Des esprits et de leurs manifestations diverses, Tome 1, Paris, 1863.

1905 – La maison hantée de Upholland

L’’histoire d’un mystère inexpliqué par S.-S. Swithaine (Wide World Magazine. London, février 1905)